11 février 2013

Enquête sur Michel Lucas

Patrice Lestrohan

Trait de sparation

Autocratique patron de la deuxième banque française de détail, Michel Lucas est inconnu du public. Ses surnoms disent bien sa modestie foncière : « Lucaquatorze » reconnaît avoir du mal avec les « emmerdeurs », un genre qui englobe à ses yeux une grande variété d’individus. Bâti « à chaux et à sable », « Pas complètement raboté », le manitou du mutualisme en France n’aime pas « être pris pour un con ». Sous sa virile impulsion, le Crédit mutuel de l’Est a multiplié ses effectifs par cent, a traversé la crise financière sans trop de dommages et s’est emparé de la presse locale du Grand Est. Banquier au salaire le plus élevé de France en 2008, une révélation qu’il n’avait pas supportée, il s’est fait le « Citizen Kane » de la presse de province, n’hésitant pas à installer une rédaction dans une agence du CIC et à multiplier les passerelles entre métiers. Chez lui, le tacle relève de la deuxième nature, personne n’y échappe, même pas ses amis. Normal, il sera toujours « là à 120 ans »



En partenariat avec France Info


Texte alternatif



Trait de sparation Trait de sparation
Trait de sparation
Trait de sparation
envoyer l'article par mail
Version imprimable de cet article Version imprimable
Partager
Trait de séparation Commentaires