Cabotage sur deux roues

TRONCHET OKE

n tant qu’explorateur cycliste de la ville, je suis toujours à la recherche du hors piste. Les endroits oubliés, les zones semi-hostiles où la nature reprend ses droits… C’est devenu rare à Paris. Il y a eu longtemps les sablières des quais du XIIIe directement sorties de chez Simenon, ou les usines interlopes, les moulins de Pantin sur le canal de l’Ourcq… Tout a été civilisé.
Pour retrouver un peu de sauvagerie, j’ai donc tenté les quais de Seine inondés. Incertain cabotage à contre-courant sur deux roues. Et j’y ai fait la rencontre improbable pour un cycliste d’une famille poisson, se glissant sous mon pédalier. Ca valait le coup de mouiller le pantalon.

auton294.jpg

Didier Tronchet

J'ai écrit un "Petit traité de Vélosophie" qui vient d'être réédité chez Plon dans lequel je démontre scientifiquement que tout corps posé sur une selle de vélo voit son regard sur le monde immédiatement modifié, et le monde changé avec lui.

Les dessins précédents