Autour de la table

kosolosky-okU

n samedi d’automne, à Bruxelles. Les tables de ping pong du boulevard Anspach commencent à attirer du monde en ce début de soirée. Posées sur l’asphalte, elles forment des sortes de rochers autour desquels déambule la foule qui vogue de bars en boîtes de nuits. Depuis deux ans, le boulevard qui connecte le nord et le sud de la capitale belge est devenu une artère piétonne.

Autour des tables, se mélangent habitants du coin, touristes, oiseaux de nuit, réfugiés… Même les militaires renvoient parfois la balle qui se perd au milieu des baskets. Les règles sont simples : une partie se joue en onze points ; Le gagnant garde sa place ; Tous ceux qui peuvent tenir une raquette ont leur chance.

Les plus forts squattent la place. Ils s’appellent “Vincent le C2”, qui joue dans cette catégorie au niveau national, le “Spartiate”, qui jure après chaque victoire que sa mère grecque est originaire de cette région de guerriers, ou encore “le Cameleon du Cameroun”, qui adapte son jeu à celui de son adversaire.

Trois heures plus tard, la file d’attente n’a toujours pas diminué autour de la table. La brise d’automne qui s’engouffre sur le boulevard refroidit les candidats qui attendent leur tour. Comme les chevaliers de la table ronde, tous les joueurs sont égaux. Ici, pas de jugement, pas d’exclus. Sous la lumière criarde des néons, le reflet de ce petit monde dans les vitrines de magasins offre un tableau coloré, loin des regards qui continuent à juger le monde en noir et blanc.

jimmy

Jimmy Kosolosky

Né en 1982, Jimmy Kosolosky travaille dans le domaine de la réalisation de films d’animation. Ses projets personnels lui permettent d’explorer ses passions : l’animation et l’illustration. Par le croquis sur le vif, il cherche à approfondir la relation vis-à-vis de son sujet afin de dépasser le simple point de vue d’observateur et de mieux ressentir les choses qu’il dessine.

Voir en ligne : http://misterkosolosky.blogspot.be

Les dessins précédents