Ensemble, c’est tout

marcelaD

epuis la publication de mon récit graphique « Doel au bout de la Flandre », dans le numéro 16 de XXI, l’histoire des derniers habitants de ce petit bout de Belgique menacé de démolition par l’expansion du port d’Anvers ne me quitte plus.

Je retourne souvent au village à vélo. J’aime surtout pédaler jusqu’à Marcella et Charles, les personnages principaux de ma bande dessinée. A plus de 85 ans, ils ont dû abandonner leur magasin d’appareils ménagers et leurs treize chats, pour une maison de retraite située à Beveren, à 15 km de Doel.

Marcella: « On nous a tout volé, tout. On a volé notre village. Puis notre maison a brulé. Et si ta maison disparaît, qu’est-ce qui te reste? Tu n’as plus rien.

Le bourgmestre de Beveren a même volé notre monument. Le monument des Anglais, qui avaient protégé Doel contre les Allemands pendant la guerre. La nuit, à 3h30 précisément,  les bulldozers sont venus. Le monument, situé sur la digue, a finalement été remonté loin d’ici, dans la réserve naturelle, au delà de la centrale nucléaire.

 Allons nous promener un peu sur la digue, au bord du fleuve, tu veux bien ? Cela fait longtemps que je n’ai pas vu l’Escaut. 

 - Mais Marcella, c’est à plus de 15 kilomètres, et avec ta chaise roulante …

 - Cela nous manque, notre vue sur le fleuve. Ils ont tout volé, je te dis : notre maison, notre village, notre vue… Allez viens, allons nous promener sur la digue. »

Charles ne dit rien. Il pense peut-être à ses treize chats restés seuls à Doel. Ou bien à sa chance d’être là, vivant, dans cette maison de vieillards, hélas, mais toujours avec Marcella, ensemble.

auton323

Jeroen Janssen

Né en Belgique, en 1963, il fut clair dès la maternelle que Jeroen Janssen n’était pas fait pour autre chose que le dessin. Mais il n’en vit pas uniquement. Pour faire bouillir la marmite, il a été aide dans la psychiatrie, chauffeur, jardinier, facteur... Actuellement, il est assistant bibliothécaire. Après un séjour de cinq ans au Rwanda comme enseignant aux Beaux-Arts, il a publié plusieurs albums, dont « La Revanche de Bakamé » (La Boîte à bulles) en 2010 et « Doel » en 2013. Son dernier récit graphique, "Abadaringi" parle d'art, du Rwanda, de génocide et de diaspora. Publié en néerlandais 2016, il est à la recherche d'un éditeur étranger ! Depuis peu, Jeroen a repris ses carnets pour donner des nouvelles de Doel et de ses habitants. Il dessine également pour la presse belge, néerlandaise ou française (De Standaard, De Morgen, XXI...) et publie de temps en temps des croquis sur www.urbansketchers.org.

Voir en ligne : http://www.bakame.be

Les dessins précédents