« Il faut battre son cœur »

170401_Hopital_Bastia_Driss_webJ

‘étais venu en Corse pour une série de débats avec Amnesty International. Après une mauvaise rencontre dans un bar du Cap, je me retrouve aux urgences de Bastia. Malléole interne du pied gauche cassée, entorse au pied droit. Je suis depuis 4 jours sur ce brancard, plâtre et attèle aux chevilles. La douleur intercostale fait diversion. Un ami musicien corse passe me voir à l’hôpital et me fait lire le texte d’une chanson sur laquelle il travaille. « Il faut battre son cœur tant qu’il est encore chaud », dit le refrain.

Je partage la chambre avec Driss, qui égraine son collier de prière en psalmodiant. 75 ans, dont 50 passés en Corse, mais il se présente comme Marocain. Maçon carreleur, ses amis sont pour la plupart « exploités agricoles », comme nombre de Maghrébins de l’île. Il a 6 enfants, il prétend qu’ils viennent tous les jours. Pourtant, personne n’est venu depuis quatre jours, et je n’ai pas quitté mon poste d’observation, pas même pour aller pisser. Je plie la feuille en 4 et lui lance le dessin- ni lui ni moi ne pouvons bouger. Réception hasardeuse. Il tape de son poing sur son coeur. Autant pour me remercier que pour se rassurer : il est encore chaud.

ID_Dam_BD_roughs01_Cd

Damien Roudeau

Auteur de reportages graphiques et de bandes dessinées, Damien travaille depuis 2002 pour divers supports : presse, édition, associations, ONG, quartiers en rénovation. Diplômé en illustration (Estienne) et en arts plastiques (Sorbonne), il poursuit ses recherches de métissage du dessin avec le son, la vidéo, les murs et la vie.

Les dessins précédents