J’ai pas à parler quand je joue

arton1220.jpgA

rlette, Yvonne, Jeanine, Martine et Hélène sont d’anciennes ouvrières de l’usine Jabil, ex-Alcatel et Ericsson, à Brest. Elles ont été licenciées ou sont parties à la retraite. Entre 2006 et 2009, elles ont joué une pièce de théâtre, « Politique Qualité », qui raconte leur histoires, leurs luttes, leur quotidien d’ouvrières et de femmes, que je vais raconter dans une BD avec Kris.

J’ai appris à comprendre ces cinq femmes, à ressentir leur humeur, leur caractère bien trempé mais aussi leurs silences, leur façon de devenir invisible… Très vite, j’ai abandonné le carnet et le stylo, j’ai quitté l’ombre du dessinateur et j’ai cherché à les côtoyer, à discuter, à plaisanter pour, finalement, mieux les dessiner.

Arlette était souvent en retrait. Pour cette pièce, elle a repris le violoncelle, qu’elle avait abandonné à 18 ans. Elle en joue à la toute dernière scène, et ça symbolise un peu ce que cette aventure leur a apporté à toutes : apprendre d’elles-mêmes et des autres… « J’ai pas à parler quand je joue », dit son texte. Ça m’a ému… »

Propos recueillis par Marion Quillard

auton469.jpg

Sébastien Vassant

Sébastien Vassant est né en 1980 et vit à Nantes. Il est diplômé des Beaux Arts et après il a été libraire, illustrateur, éditeur, directeur de collection, et même cofondateur avec Thomas Cadène de l’éphémère festival PPPIFBDM (le plus petit et le plus informel festival de bande dessinée du monde). Il est principalement publié par les éditions Futuropolis et anime chaque semaine un feuilleton écrit par Gilles Larher, « La Liste Valérond-Lourcelles ».

Voir en ligne : http://www.sebastienvassant.com/

Les dessins précédents