« Je ne dessine qu’elle »

planchon okI

l fut un temps où je dessinais. Et puis j’ai arrêté. Occupé à plancher sur des photomontages, j’ai abandonné mes crayons peu à peu. Comme ça, sans m’en rendre compte.

Et puis ma fille s’y est mise. Vers deux ou trois ans, comme tous les gamins. Alors j’ai repris les crayons, les siens, et j’ai dessiné avec elle. Elle gribouillait et je gribouillais. Elle s’est mise à dessiner tout le temps, parfois sans moi. Moi, toujours pas. Du coup je ne dessine qu’elle.

Ce jour là, nous étions dans un restaurant en Louisiane. Nous avions roulé des heures depuis la Floride. On se posait pour la nuit avant de rejoindre la Nouvelle Orléans.

De temps en temps, il m’arrive de retomber sur un de mes croquis de voyage. Avec consternation, je remarque qu’on n’y trouve jamais de paysages, pas d’architecture flamboyante ni aucun des regards croisés. Mes dessins représentent inlassablement la même chose… Ma fille en train de dessiner.

planchon Dimitri

Dimitri Planchon

Né à Paris en 1977, j’ai fait mes études à l’École nationale des arts décoratifs de Strasbourg. Auteur et illustrateur, j’ai commencé à publier mes bandes dessinées en2003 dans le magazine Fluide glacial. Cette même année paraît mon premier album, Jésus et les copains. Je suis également l’auteur de Blaise, chez Glénat, qui a été adapté en série d’animation pour Arte.

Les dessins précédents