Joseph

alorsJ

oseph, c’est la 2 CV! C’est ce que je me dis en revoyant le portrait que j’ai fait de lui il y a quelques années.

C’était en 1965. Nous sommes partis à l’aventure, Joseph, sa femme Thérèse qui est aussi ma soeur, leurs deux enfants et moi… A l’aventure, sur la route de Chartres.

Joseph racontait des blagues et toute la voiture était secouée par nos rires.

Légère, hors du temps ( les adultes avaient oublié leurs montres), la 2 CV filait comme une bulle, euphorique, dans l’espace.

Arrivés chez un oncle, gardien d’un château, on nous a dit « Vous dormirez dans le grenier ». Un lit immense avait été installé sur la paille. L’aventure continuait et c’était très joyeux!

J’ai pensé, fugacement, que j’aurais bien aimé avoir un père comme Joseph.

auton134.jpg

Martin Jarrie

Peintre et illustrateur, je vis et travaille à Paris depuis 1981. Après un passage par le dessin documentaire, voire hyperréaliste, j’ai changé de style (et de nom) pour une expression plus libre, influencée à la fois par le surréalisme, les primitifs italiens, l’art brut et l’art contemporain. Je travaille pour la presse, l’édition et la publicité en France et aux Etats- Unis. Ma passion pour les dictionnaires et les catalogues m’a conduit à réaliser L’Alphabet Fabuleux (Ed. Gallimard). Depuis peu, on peut voir mes peintures au musée de la chasse et de la nature, à Paris.

Les dessins précédents