La Belle et la Bête

dessin du lundiA

Madagascar, on croise parfois ce genre de couple dépareillé. Le type, parfaitement décomplexé, venu consommer la jeunesse locale comme un vampire.

J’y vois l’éternel retour du colonialisme. Après être longtemps venu piller les richesses du pays, voici que le vieux blanc européen revient utiliser son pouvoir d’achat (d’ailleurs issu par ricochet de la période coloniale) pour cueillir les jeunes filles dans la fleur de l’âge.

Les Malgaches sont tellement belles, et les vieux Français tellement laids que la caricature est criante. D’ailleurs souvent je crie. « Salaud ! »

auton294.jpg

Didier Tronchet

J'ai écrit un "Petit traité de Vélosophie" qui vient d'être réédité chez Plon dans lequel je démontre scientifiquement que tout corps posé sur une selle de vélo voit son regard sur le monde immédiatement modifié, et le monde changé avec lui.

Les dessins précédents