La gadoue

Champ1-2L

’été dernier, en Normandie, je me suis pris de passion pour une bauge, ces fossés fangeux dans les sous-bois où les sangliers vont se rouler pendant la nuit pour se débarrasser de leurs parasites. La boue y ressemble tellement à une gouache crémeuse qu’elle donne envie de peindre avec. Le mélange d’argile, d’humus, de purée d’insectes, de poils et de graisse de sanglier est tout à fait adapté à la peinture sur papier. Ça tient tout seul! On peut faire du lavis d’encre, revenir dessus à la craie ou à la couleur. Et l’odeur n’est pas si mal.

Emmanuel_guibert

Emmanuel Guibert

Je suis né à Paris en 1964. Auteur de bandes dessinées pour petits et grands.

Les dessins précédents