La magie du crayon

Réfugiés La Villette juill 2016D

ébut juillet, des centaines de réfugiés ont établi un camp de fortune sous la ligne 2 du métro aérien à Paris. Ironiquement, ils sont installés à l’endroit précis où s’élevaient les frontières de la capitale il y a un siècle et demi. A l’époque, un mur encerclait la ville. Ici Paris, de l’autre côté, le village de La Villette.

Le sol est jonché de matelas. Les hommes vont et viennent. Je crois reconnaître des visages afghans. Il y a beaucoup d’Africains aussi, mais très peu de femmes et d’enfants. Les quelques sanitaires installés à la hâte sont bien insuffisants. Sur le camp flotte une odeur forte, il me faut un moment pour m’acclimater. La chaleur n’arrange rien.

Pour dessiner, je me suis calé contre un pilier, légèrement à l’abri des regards. Je préfère éviter d’attirer l’attention mais le dessin à ceci de particulier qu’il a tendance à vous rendre sympathique. Rapidement, un homme s’approche de moi. Il ne parle pas français mais je comprends qu’il veut jeter un œil à mon carnet. Notre discussion a brisé la glace : tour à tour, une dizaine de personnes viendront me parler esthétique, lumières, ombres et couleurs en langage des signes. C’est la magie du crayon.

Le lendemain, pendant que je finalise l’image, j’apprends par internet que le campement est en cours d’évacuation par les forces de l’ordre.

Placid photo 1

Placid

Je dessine depuis pas mal d’années et je ne sais plus trop mon âge. Depuis le début des années 2010, j’ai eu l’honneur de publier dessins ou bandes dessinées dans Egoscopic (Châlons-en-Champagne), Franky (Bordeaux), S! (Riga), Couverture (Lille), Le Paradis (Le Havre), Waka Waka (Yaoundé), Le Républicain (Niamey), La Tranchée Racine (Achères), Avorton (Bordeaux), Novo Doba (Belgrade), Gorgonzola (Laval), Gestroco club (Angoulême), Infrarot (Mayence) et CQFD (Marseille) !

Voir en ligne : http://toutplacid.tumblr.com

Les dessins précédents