Le penseur

lejeunehommeetlamerO

n trouve une sorte de paix évidente dans la contemplation. Dès que l’on s’arrête une minute, et que l’on observe, je veux dire, que l’on observe vraiment, de tout son être, on se sent envahi par un drôle de sentiment, l’impression de ne plus être aussi important qu’on le pensait avant, d’être tout petit, et perméable à l’extérieur.

J’imagine que c’est le genre de pensée qui traverse le personnage de ce dessin, dans cette crique espagnole de la Costa Brava. Je n’en suis pas sûr, la contemplation n’est pas mon truc, je suis trop impatient. Atteindre ce stade de plénitude me paraît beaucoup trop fastidieux. Par contre je peux lire des heures durant, bizarre non?

auton512.jpg

Quentin Duckit

Diplômé de l’école Émile-Cohl en 2010, je suis rentré aux Arts décoratifs de Strasbourg, ce qui m’a permis d’élargir mes horizons. Je travaille maintenant pour l’édition jeunesse, la presse et la bande dessinée, tout en éditant d’autres projets au sein de Psoriasis et de deux collectifs de microédition dont je fais partie.

Les dessins précédents