Les bons comptes font les bons amis

arton1182.jpgJ

’ai dessiné l’histoire Marcella dans « Doel au bout de la Flandre », dans le numéro 16 de XXI. À 86 ans, elle était la mémoire locale de Doel, village des Flandres belges menacé d’évacuation pour faire place au développement du port d’Anvers. Son mari, Charles, s’occupait des chats de ceux qui avaient déjà quitté la ville.

Au printemps suivant, en 2012, le couple a dû quitter sa maison : problèmes de santé. Ils ont aussi laissé derrière eux un magasin d’appareils ménagers et treize chats devenus maîtres en la demeure : imaginez le bordel !

En août dernier, Charles et Marcella ont voulu assister à la célébration de l’Escaut, une fête locale accompagnée d’un gigantesque marché aux puces. Pour eux, c’était l’occasion de vendre quelques appareils qui prenaient la poussière dans leur ancien magasin. Pour être sûr de ne pas vendre de camelote, Charles a chargé son fils Rudi de les tester. Hélas, c’était trop demander à la bicoque: les plombs ont sauté et la maison a brûlé. Il n’y a pas eu de blessés, même si on n’est pas sûr du sort de tous les chats. Marcella a perdu beaucoup de souvenirs, comme ce berceau en fer qui a servi pour ses enfants… Elle pleure encore quand elle y pense.

J’ai fait un dessin quand un contrôleur est venu pour vérifier le compteur, seul objet qui a résisté aux flammes. En flamand comme en français je crois, on dit : « Les bons comptes font les bons amis ». Malgré sa tristesse, je crois que Marcella a pensé cette phrase tellement fort que je l’ai entendue. »

Propos recueillis par Marion Quillard

auton323

Jeroen Janssen

Né en Belgique, en 1963, il fut clair dès la maternelle que Jeroen Janssen n’était pas fait pour autre chose que le dessin. Mais il n’en vit pas uniquement. Pour faire bouillir la marmite, il a été aide dans la psychiatrie, chauffeur, jardinier, facteur... Actuellement, il est assistant bibliothécaire. Après un séjour de cinq ans au Rwanda comme enseignant aux Beaux-Arts, il a publié plusieurs albums, dont « La Revanche de Bakamé » (La Boîte à bulles) en 2010 et « Doel » en 2013. Son dernier récit graphique, "Abadaringi" parle d'art, du Rwanda, de génocide et de diaspora. Publié en néerlandais 2016, il est à la recherche d'un éditeur étranger ! Depuis peu, Jeroen a repris ses carnets pour donner des nouvelles de Doel et de ses habitants. Il dessine également pour la presse belge, néerlandaise ou française (De Standaard, De Morgen, XXI...) et publie de temps en temps des croquis sur www.urbansketchers.org.

Voir en ligne : http://www.bakame.be

Les dessins précédents