L’oeil du chien blanc

chiens blancsP

artout en Ukraine, on croise des chiens. Au Musée du missile thermonucléaire de Pervomaïsk, une poignée d’officiers à la retraite assure la visite guidée des silos de lancement neutralisés depuis le milieu des années 90. Ils s’ennuient un peu car depuis le début de la guerre à l’est du pays, les visiteurs se font rares. Deux chiens blancs errent entre les roquettes et les missiles balistiques. Le petit a un problème à l’œil gauche, il est plus sympathique que sa mère.

auton9.jpg

Jean-Philippe Stassen

Né de parents enseignants en 1966, il grandit à Liège. A 15 ans, le remboursement des frais de nettoyage d’un rideau de fer sur lequel son ami Hafid et lui-même avaient réalisé une magnifique fresque (que le propriétaire ne leur avait pas commandée) lui fait accepter un premier travail rémunéré : une BD sur l’immigration marocaine en Belgique. En 1994, l’actualité rwandaise l’oblige à changer sa façon de voyager et de travailler. Il s’intéresse à l’histoire des anciennes colonies. En 2005, installé dans une maison du sud du Rwanda, il prend six mois pour lire Au cœur des ténèbres de Joseph Conrad en anglais. Il vit aujourd’hui à Paris. Ses amis et même ceux qui ne le sont pas lui reconnaissent un certain talent de cuisinier.

Les dessins précédents