Oanh eut deux enfants, France et Maurice

arton1212.jpgJ

‘ai rencontré Oanh au Vietnam. Son premier mari, Albert Clavier, était un soldat français qui avait déserté l’armée française, alors en Indochine, pour rallier la résistance vietnamienne. J’étais là pour effectuer des recherches sur son histoire.

Albert venait d’une famille pauvre. Il s’était engagé au lendemain de la Seconde guerre mondiale en pensant que « la coloniale » lui permettrait de voir du pays et de quitter son morne quotidien. Il réalisa sans tarder qu’il participait à une occupation militaire alors qu’il avait lui-même subi l’occupation allemande, quelques années auparavant (son frère, résistant communiste, avait été déporté). Face à cette contradiction, il décida, aidé par un ami vietnamien, de passer de l’autre côté et de rejoindre les combattants d’Hô Chi Minh. Il passa le reste de la guerre dans les forêts du pays, à partager la vie des maquisards.

Après la libération, il se maria avec Oanh et eut deux enfants : France et Maurice. La première vit aujourd’hui dans le pays qui porte son prénom (à moins que ce ne soit l’inverse…), le second est mort durant la guerre du Vietnam menée par les nord-américains. Oanh parlait peu le français : seulement des restes, des formules de politesse… Elle souriait quand un mot manquait ; les mains faisaient le reste.

Elle nous montra des vieilles photographies et nous offrit à boire et à manger. Elle appréciait tout particulièrement le chocolat : sa petite pièce était remplie d’emballages, glissés dans des livres, sur un meuble… Elle nous remit une petite enveloppe chacun, contenant quelques billets – nous refusâmes tout de go. Elle n’en finit pas d’insister… Tradition nationale en l’honneur d’une fête qui se célébrait alors. Elle posa ensuite avec le livre d’Albert Clavier, son premier mari. Fièrement. »

Propos recueillis par Marion Quillard

auton166.jpg

Maximilien Le Roy

Né en 1985 à Paris, il arrête rapidement ses études d’art pour se concentrer sur planches de BD et voyages. En février 2009, il sort le collectif Gaza, un pavé dans la mer, organisé avec les éditions la Boîte à bulles. Il travaille actuellement sur divers projets, notamment autour de la Palestine et l’Algérie.

Les dessins précédents