Papy Georges

AdeĚleMolas_DessinDuLundi.jpgM

on grand-père, c’était pas un marrant, ni un sentimental, encore moins un affectueux. Non, c’était un intello. Du coup, il traitait tout le monde comme tel, même les enfants.

Alors le dimanche chez mes grands-parents, c’était pas toboggan et coloriage, non, c’était un dimanche de grands. On apprenait.

Il posait son microscope sur la table en métal du jardin et nous on montait sur la chaise pour regarder à travers. C’était une feuille d’érable, pleine de petites taches marrons et jaunes. Il nous expliquait qu’il cherchait à savoir comment les plantes se guérissent pour pouvoir aider à combattre le cancer. Puis il sortait des pipettes, des tubes, d’autres feuilles, et il gribouillait sur son carnet tout en buvant son thé.

Médecin et chercheur. Georges Molas est décédé d’un cancer en novembre 2003, après avoir dédié tous ces dimanches à le vaincre.

Adèle Molas

Adèle Molas

Actuellement étudiante à l'école de Condé, je suis une jeune illustratrice. Avec mes feutres fins, je crée des illustrations qui mêlent un style très détaillé et des aplats, des lignes, des formes, dans lesquels je tente de associer l'imaginaire et le réel.

Les dessins précédents