Rendre visite aux arbres

Meurisse-JaponJ

ardins des temples d’Arashiyama, à l’ouest de Kyoto. Les Japonais ont rendez-vous avec les érables et les ginkgos, que novembre habille de rouge et d’or. Sensation enivrante d’être au cœur d’un rituel étranger, qui pourrait devenir familier, tant il paraît naturel de rendre visite à des arbres comme on rend visite à une vieille tante. La couleur des érables annonce la chute prochaine de leurs feuilles : le paysage s’inscrit en s’effaçant, tout est temporaire.

Je suis sur le point de léviter quand mon regard se heurte à l’imperméable d’une Japonaise. « Tous les caleçons. Flatter la femme. Paris », est-il écrit. Yin ou yang ? Slip ou caleçon ? Si le jardin japonais est le révélateur de l’âme, le manteau français est celui de sa lingerie fine…

meurisseok

Catherine Meurisse

Catherine Meurisse est née en 1980. Après des études de lettres, l'Ecole Estienne puis les Arts Déco de Paris, elle entre en 2005 à Charlie Hebdo. En parallèle, elle dessine dans Causette, Les Echos, L’Obs, Télérama, et illustre des livres pour la jeunesse. Auteure de bande dessinée, elle a publié Mes Hommes de lettres, Le Pont des arts (Sarbacane), Savoir-vivre ou mourir (Les Echappés). Son dernier album, Moderne Olympia, paru en 2014 (Futuropolis), revisite les œuvres du musée d’Orsay sur fond de comédie musicale.

Les dessins précédents