Ronde de nuit

jeanne-macaigne-2I

l y a quelque temps, je finissais un travail sur une artiste médiumnique du début du 20e siècle qui considérait ses oeuvres comme l’expression d’un esprit venu d’ailleurs. Cette femme réunissait chez elle des familles de soldats disparus pour des séances de communication avec l’au-delà. Première guerre mondiale, séances de spiritisme, fantômes…

A l’époque, tous les soirs à 19h précises, j’entendais un pas pesant, semblable à celui d’un homme fatigué faisant des allées et venues au-dessus de ma tête, sous le toit. Légèrement inquiète, je montais l’escalier du grenier. Et là, rien. Rien de rien. Je m’étais alors faite à l’idée d’un fantôme effectuant sa ronde à heure régulière. Chaque maison devait avoir un génie bienfaiteur qui veillait sur ses habitants. Nous avions fini par appeler le nôtre Jean-Paul.

Un soir d’orage, la foudre est tombée sur le toit dans un grand fracas qui secoua toute la maison. Les jours suivants, Jean-Paul s’est tu. Les mois passèrent, puis les années. On m’a raconté qu’à l’approche de la nuit, les chouettes se réveillent à heure fixe et arpentent les planchers des greniers d’un pas lourd comme celui d’un homme qui marche. Je ne sais pas comment elles font, elles qui semblent si légères. Et puis il y a quelques jours, je l’ai entendu de nouveau, son pas mystérieux. La maison semble changée. Le génie est de retour.

macaigne jeanneRVB

Jeanne Macaigne

Après des études de lettres modernes et les Arts décoratifs de Paris, je dessine pour la presse et l’édition. Dans mes dessins du moment, je me préoccupe très sérieusement du bien-être des animaux, de celui des plantes et des objets qui nous entourent. Les êtres humains se débrouillent à l’intérieur comme ils peuvent. À moins que ce ne soit l’inverse…

Voir en ligne : http://www.jeannemacaigne.com

Les dessins précédents