Sur la côte de Formentera

Formentera coteF

ormentera, l’île la plus au sud de l’archipel des Baléares, est un caillou de 19 kilomètres de long. Sur la côte et sur les plages, on peut voir un peu partout ces rampes de mise à l’eau pour les barques de pêcheurs.

Ces installations plus ou moins désaffectées se trouvent au milieu d’anciennes carrières exploitées depuis l’Antiquité par les Phéniciens puis par les îliens jusqu’à la fin du XIXème siècle. Vu de la mer, ce paysage minéral prend des airs d’arcs de triomphe et de monuments romains.

Cette île, la plus petite des quatre îles principales des Baléares a une longue histoire liée aux pirates de la Méditerranée. Dans les années 1940, sous Franco, ses salines ont été transformées en bagne pour les opposants politiques. Par la suite, elle a été le lieu de rendez-vous des hippies dans les années 1960 et 1970 et entretient aujourd’hui encore le souvenir des Pink Floyd, de Dylan et de quelques autres porteurs d’utopies, remplacés aujourd’hui par des people fuyant la foule de la toute proche Ibiza.

Avant eux, Albert Camus, dont la famille maternelle était originaire des Baléares, fit un court séjour à Palma et Ibiza en 1935, à l’âge de 22 ans. On peut lire dans L’Envers et l’endroit ces mots inspirés par ces îles de la Méditerranée: « Il n’y a pas d’amour de vivre sans désespoir de vivre. »

Ferrandez@Gallimard tiny

Jacques Ferrandez

Dessinateur et scénariste, Jacques Ferrandez est né en 1955 à Alger. Ancien élève de l’Ecole Nationale des Arts Décoratifs, il publie pour la première fois en avril 1978 dans la revue "À suivre". En 1987, il met en chantier les "Carnets d’Orient", sa grande fresque sur l’histoire de l’Algérie, de la conquête à l’indépendance. A partir de 1998, il se frotte à la bande dessinée de reportage avec des carnets sur l’espace méditerranéen, la Syrie, Istanbul, l’Irak, le Liban, la Bosnie-Herzégovine et Retours à Alger (éd. Casterman). Après avoir adapté "L'Hôte et l'Étranger" d'Albert Camus (éd. Gallimard), il est revenu à la BD reportage avec "Frères de terroirs" en compagnie du chef Yves Camdeborde (éd. Rue de Sèvres). Viennent de paraître "Le premier homme", chez Gallimard, une adaptation du roman posthume d'Albert Camus, et son complément en forme d'autoportrait, "Entre mes deux rives", publié au Mercure de France.

Les dessins précédents